Pollution : Les émissions de méthane des énergies fossiles pourraient repartir à la hausse

D’après le dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie, l’industrie des énergies fossiles a émis 70 millions de tonnes de méthane en 2020. Sa baisse d’émissions de 10% par rapport à l’année précédente est surtout due à la situation sanitaire.

Les émissions de méthane des énergies fossiles ont baissé de 10% en 2020, selon l’Agence internationale de l’énergie. Cette baisse serait plutôt due, selon son dernier rapport, à la crise sanitaire, plutôt qu’à un réel engagement des compagnies pétrolières, des régulateurs et des législateurs. « Ainsi, il y a un risque que cette tendance à la baisse soit inversée à cause d’un accroissement de la production pour relancer l’activité économique mondiale », s’alarme l’AIE.

Le secteur des énergies fossiles a émis 70 millions de tonnes de méthane en 2020, soit presque autant que les émissions de CO2 de l’Union européenne liées à l’énergie. L’AIE estime que « la réduction des émissions de méthane est très rentable pour les compagnies pétrolières et gazières. Contrairement au CO2, il existe déjà un prix pour le méthane partout dans le monde : le prix du gaz naturel. » La vente du gaz supplémentaire pourrait ainsi payer les coûts d’amélioration et d’installation des infrastructures. L’agence ajoute que ne pas prendre de mesures quant au méthane pourrait être un risque économique : « Les arguments en faveur de l’action ne se limitent pas à l’environnement ou à la réputation. De plus en plus de signes montrent que les consommateurs commencent à examiner attentivement le profil d’émissions des différentes sources de gaz lorsqu’ils prennent des décisions d’achat. »

Lire l'article original sur www.environnement-magazine.fr/